Astrologue en région Centre

La Vision Juste de l'Avenir - La Juste Vision de l'Etre en devenir

Marianne PELLIEU Astrologue en région Centre, propose des consultations en Astrologie, Numérologie, Tarots divinatoires. Par correspondance ou à son cabinet situé en Loir et Cher proche de Blois et Vendôme. Marianne Pellieu anime des conférences sur Orléans, Chartres et Le Mans. Professionnelle en astrologie elle réalise des études personnalisées, des prévisions et propose du conseil en recrutement pour les entreprises ainsi que divers travaux d'art divinatoire. 

Marianne Pellieu Astrologue en région Centre


En savoir plus

Marianne PELLIEU

Astrologue - Numérologue - Tarologue
Astrologue<br>Consultations, Conseils,  Conférences

Astrologue
Consultations, Conseils, Conférences

  • Sur rendez-vous

Astrologue en région Centre, 20 ans d'expérience dans le domaine de l'astrologie, la numérologie et les tarots.

Des prestations de qualité vous sont proposées sur rendez-vous.

Astrologue en région Centre perception et astrologie

Perception et astrologie

Notre monde contemporain nous apprend à nous concentrer sur la matérialité, ses lois physiques, ses principes philosophiques éminemment cartésiens, sa logique mathématique inhérente à toute forme de réalité, la plus tangible possible, qui d'un point de vue scientifique se résume systématiquement par le pouvoir absolu de l'équation algébrique.

Prisonnier de la matrice des algorithmes, l'homme moderne se borne à recourir au référentiel cartésien pour légitimer ses recherches. Mais dans sa quête de la vérité, que ce soit sur la réalité visible ou invisible, force est de constater que ses capacités intellectuelles sont loin d'être illimitées...

L'Astrologie : Un art divinatoire

L'Intuition ou un sixième sens me paraissent des éléments indispensables tant pour le savant que pour l'Astrologue, car les pouvoirs de la raison sont indéniablement insuffisants.


Dans ses grandes lignes, dans son intuition fondamentale, eût dit le philosophe Bergson,  toute vérité, relative ou absolue, que ce soit dans le monde visible ou invisible, est indubitablement  consubstantielle au Mystère dont elle émane.


La célèbre formule des alchimistes résume à elle toute seule le principe de toute quête, qu'elle soit intellectuelle ou spirituelle : 


« Visita interiora terrae rectificando invenies occultum Lapidem »


Soit : « Explore l'intérieur de la Terre, en rectifiant, tu découvriras la pierre cachée ».


Un des grands principes, en somme, de la dynamique de l'univers et la source même de la vie qui est en création permanente, c'est-à-dire en constante transformation : de l'invisible  naît le visible et réciproquement.


L'univers de l'Occultisme (du latin occultus, «caché, secret ») qui regroupe l'ensemble des  arts et sciences occultes : Astrologie, Alchimie, Magie, Divination, etc. nous invite à entrer dans l'espace-temps du monde de l'invisible, des mystères et pouvoirs secrets de la Nature;


Et tout bien considéré, dans une certaine forme de rationalité de l'irrationnel, avec ses lois, ses théories et concepts, ses postulats...


En effet, l'ensemble des connaissances ésotériques repose essentiellement sur la logique des lois des correspondances et analogies, théories sur lesquelles se fonde l'univers de l'Occultisme.


Univers qui nous incite également à nous interroger sur la notion de Déterminisme en nous posant la question suivante : Quelle part de notre vie terrestre pouvons-nous contrôler ? À mon humble avis, une part infinitésimale.


À dire vrai, la notion même de « destinée » humaine paraît singulièrement liée à une finalité,  et c'est donc admettre que l'homme n'est pas sur Terre sans but ni raison.

C'est aussi admettre que ce dernier a devant lui un avenir chargé de sens au cœur de l'immensité cosmique.

Un avenir sur lequel l'être humain s'interroge contrairement à l'animal et qui cherche par conséquent à maîtriser le temps à l'aide d'horloges, de calendriers, mais également de prédictions : l'avenir imprévisible devient alors paradoxalement prévisible !


Et c'est ainsi que dès -2600 avant J.C, les Mésopotamiens établissent des corrélations entre les phénomènes terrestres et célestes. On raconte alors qu'en -2460, une éclipse de Soleil présagea la victoire du roi assyrien Sargon d'Akkad sur ses ennemis des montagnes ; dès lors, les Mésopotamiens se mirent à scruter la voûte céleste durant des siècles en associant les planètes, « astres mobiles » à des présages.


En effet, l'Astronomie mésopotamienne permet essentiellement de lire les « messages divins ». Les Mésopotamiens sacralisent ainsi le ciel en associant les planètes à des dieux : Jupiter était Marduk, Vénus Ishtar, Mercure Nabu, etc. La position d'un astre, sa luminosité, son passage sont donc autant de signes d'un heureux ou malheureux présage pour la destinée du royaume. L'Astrologie d'État est née...


Puis, les Mésopotamiens mettent aussi au point les premières éphémérides; de plus, l'arrivée des almanachs permet également de faire connaître l'Astrologie aux individus; on commence alors à établir un lien entre configurations du ciel le jour de la naissance d'une personne et prédictions sur son avenir...


Lorsque la Mésopotamie est intégrée à l'Empire perse, l'Astrologie d'État disparaît peu à peu. Ainsi, les astronomes qui étaient au service du roi se replient dans les temples et se mettent au service des individus ; l'Astrologie généthliaque (liée à la naissance) sera plus tard, d'ailleurs transmise à la Grèce puis à Rome.


Au cœur donc, de l'histoire des civilisations, force est de constater que les idées et concepts astrologiques oeuvrent aux côtés de la pensée rationnelle. Des liens s'établissent naturellement et traditionnellement entre l'Astrologie, l'Astronomie, la Philosophie et la Médecine.


C'est ainsi que des médecins grecs de l'Antiquité à l'instar d'Hippocrate et Galien, les philosophes comme Socrate, Aristote, Pythagore, Platon et Saint-Thomas d'Aquin, puis les astronomes, Ptolémée, Copernic et Kepler entre autres, sont également astrologues. Kepler, d'ailleurs, qui est nommé Mathématicien impérial à Gratz en 1594, a pour première tâche de rédiger des almanachs.


Par la suite, d'autres astronomes, comme Cassini et Newton pratiqueront l'Astrologie en interprétant des horoscopes.